Aller au contenu principal

ITU World Radiocommunication Conference 2023 (WRC-23)

ITU WRC-23


La ITU World Radiocommunication Conference 2023 s'est tenue à Dubaï (Émirats arabes unis) du 20 novembre au 15 décembre 2023. Elle a réuni avec succès les autorités gouvernementales nationales, les organismes de réglementation des télécommunications et les principaux représentants du secteur des radiocommunications. La WRC-23 a facilité les discussions sur les politiques et les réglementations techniques au niveau mondial, marquant une collaboration significative entre les différentes parties prenantes dans ce domaine.

Participez à notre workshop en ligne d'une journée avec la LS telcom Training Academy, où nos experts décortiqueront les résultats de la récente WRC-23! C'est l'occasion pour vous de comprendre clairement et concrètement les résolutions et les résultats convenus. Pour plus d'informations et pour réserver votre place dès aujourd'hui, cliquez ici.

Votre contact LS telcom

Contactez-nous pour plus d'informations

Téléphone: + 33 (0)1 84 79 41 95
E-mail: Info(at)LStelcom.fr

L'ordre du jour de la CMR-23 comprend les questions clés suivantes :

  • Identification de bandes de fréquences supplémentaires pour le développement continu des télécommunications mobiles internationales (IMT), y compris l'utilisation de stations de plate-forme à haute altitude comme stations de base IMT (HIBS) pour le déploiement universel des réseaux sans fil.
  • L'avenir de la bande de radiodiffusion à ultra-haute fréquence (UHF), qui a des implications pour la radiodiffusion télévisuelle terrestre, la création de programmes et les événements spéciaux (PMSE).
  • Amélioration du cadre réglementaire international pour les satellites en orbite géostationnaire (GSO) et non géostationnaire (NGSO), tout en promouvant un accès équitable pour tous les pays.
  • Cadre réglementaire pour l'utilisation de stations terrestres en mouvement (ESIM) à bord d'aéronefs et de navires pour les communications avec les satellites en orbite géostationnaire (GSO) et non géostationnaires (NGSO).
  • Utilisation des technologies satellitaires pour les services à large bande afin d'améliorer la connectivité, en particulier dans les zones reculées.
  • Nouveau spectre pour améliorer les radiocommunications dans le service mobile aéronautique, y compris par satellite, et pour faciliter l'utilisation des services de recherche spatiale et d'exploration de la Terre par satellite pour la surveillance du climat, les prévisions météorologiques et d'autres missions scientifiques.
  • Toutefois, pour que les avantages de ces changements se fassent sentir, afin que les avantages de ces changements puissent être ressentis, les régulateurs nationaux et les administrations devront mettre à jour leurs TAF pour intégrer les nouvelles attributions et identifications, ce qui peut s'avérer un processus complexe et fastidieux chronophage.

Toutefois, afin que les avantages de ces changements puissent être ressentis, les régulateurs nationaux et les administrations devront mettre à jour leurs TAF pour intégrer les nouvelles attributions et identifications, ce qui peut s'avérer un processus complexe et chronophage.

Le tableau national d'attribution des fréquences (TAF) d'un pays est un document de référence essentiel pour garantir une gestion efficace du spectre radioélectrique. Il définit la manière dont le spectre est réparti entre les différents services et apporte une certitude réglementaire à ceux qui utilisent le spectre et à ceux qui cherchent à l'utiliser, quant aux fréquences qui peuvent être utilisées pour telle ou telle application. Bien qu'au fond, chaque TAF soit basé sur le Règlement des Radiocommunications de l'UIT, la plupart des pays ont des variations nationales qui doivent être prises en compte et, par conséquent, le TAF de chaque pays est, dans une certaine mesure, unique.

La mise à jour de la TAF nécessite presque toujours une consultation avec les parties prenantes nationales car les changements auront un impact sur le spectre actuellement utilisé pour les services existants. LS telcom peut fournir des études de compatibilité pour s'assurer que les nouveaux services radio ne causeront pas d'interférences nuisibles aux services existants fonctionnant dans la même bande ou dans une bande adjacente (par exemple, IMT dans les nouvelles bandes par rapport à d'autres services).

Il peut en résulter un programme de réaménagement visant à éliminer ces utilisateurs historiques d'une bande afin de la rendre disponible pour un nouveau service, de sorte que certaines fréquences peuvent ne pas être disponibles jusqu'à une date donnée. De telles restrictions doivent être incluses dans la TAF révisée, afin de garantir qu'elle soit réellement la source principale d'informations nationales sur le spectre.

LS telcom possède à la fois l'expérience et les outils pour mettre à jour et même moderniser les TAF selon les normes internationales les plus élevées. Nous proposons:

Préparer une TAF de référence basée sur les règlements des radiocommunications de l'UIT.

Comparer la TAF existante avec le plan de l'UIT et identifier les domaines dans lesquels des changements peuvent être nécessaires.

Préparer des documents de consultation, soutenir et organiser des ateliers et des réunions avec les parties prenantes.

Examiner les normes internationales et régionales relatives à l'utilisation harmonisée du spectre

Réaliser des études de compatibilité afin d'éviter les interférences dommageable avec les services radio existants

Fournir des études futures pour préparer la prochaine CMR-23

Participer aux futures réunions de préparation de la CMR afin de soutenir et de contribuer au suivi des développements pour les CMR 2023 et 2027